Comment payer une voiture d’occasion ?


Vous avez déniché une voiture d’occasion correspondant à vos besoins. Vient maintenant une étape importante du processus, le paiement. Vous avez le choix entre plusieurs options. Quelle que soit la méthode choisie, elle doit remplir deux critères : pratique et sécurisée. Faisons le point sur les différentes possibilités.

Le chèque de banque : simple et fiable

Les frais d’un chèque de banque sont accessibles. Généralement, ils sont inférieurs à 20 euros. Certains établissements ne facturent même pas ce service.

Ce titre de paiement est réputé pour sa sécurité. La banque assure l’édition et bloque les fonds concernés pendant une longue période. La somme reste disponible durant 53 semaines. Toutefois, il est conseillé de demander l’avis du vendeur. En effet, il doit toucher son argent au sein d’une agence et selon le cas, le délai de décaissement atteindrait les 15 jours.

Le chèque de banque est doté d’un filigrane lisible au verso. Néanmoins, les avancées de la technologie ont permis la contrefaçon. Appelez votre banque en utilisant le numéro présent sur son site officiel pour confirmer l’authenticité de la pièce.

Le virement bancaire : rapide et pratique

Internet a accéléré le virement bancaire, vous confirmez l’opération en quelques clics. Cependant, cette approche requiert une bonne dose de confiance. Le positionnement peut prendre jusqu’à 48 heures. Cette situation engendre un dilemme : soit vous lancez la procédure en avance ou le propriétaire accepte de recevoir son argent deux jours après la livraison de votre Toyota Yaris d’occasion.

La solution consiste à imprimer l’avis d’opération de virement. S’il convient aux deux parties, signer une promesse de vente constitue également une option viable.

Le paiement en liquide est difficile

Les réglementations en vigueur exigent une preuve écrite pour un montant supérieur à 1 500 euros. De leur côté, les professionnels fixent le plafond à 1 000 euros.

Parmi les raisons avancées figurent le risque de recevoir de faux billets et la lutte contre le blanchiment d’argent, car la transaction ne laisse aucune trace. Enfin, et non des moindres, vous promener avec une grosse somme d’argent vous expose aux vols. Organiser la rencontre dans un lieu isolé est déconseillé, se faire accompagner est aussi impératif.

Si la voiture coûte moins de 1 000 euros, optez pour le paiement en espèce. Réaliser le retrait devant le vendeur éliminera la crainte de faux billets. Et surtout, signer un acte de vente est fortement recommandé.

Recourir à une transaction en ligne

Les acheteurs et les vendeurs ont besoin de garanties. Des entreprises se sont spécialisées sur le segment spécifique de la vente de véhicules d’occasion en assurant le rôle d’intermédiaire entre les deux parties. La fiabilité de cette méthode séduit les particuliers. La société effectue une vérification minutieuse des identités et des documents avant de transférer le montant prévu. L’opération est rapide, elle prend moins de trois minutes. Vous finalisez la transaction à tout moment, même durant les jours non ouvrés. Bien entendu, bénéficier de ces avantages occasionne des frais forfaitaires que le vendeur doit payer.

Financer l’achat de votre voiture : souscrire à un crédit

L’achat d’un véhicule constitue un investissement. Au cas où vous n’avez pas réuni la somme requise ou ne souhaitez pas mobiliser votre épargne, vous pouvez solliciter un prêt auto. La banque se charge du paiement lorsque vous avez trouvé le modèle répondant à vos attentes.

Payer une voiture d’occasion : établir la confiance

Le paiement en espèce comporte trop de risques pour les montants supérieurs à 1 000 euros. Il est mieux de privilégier les autres solutions : chèque de banque, virement bancaire ou transaction en ligne. Prenez le temps de discuter avec le vendeur afin de trouver la méthode qui convient aux deux parties.

Articles récents

Catégories